Vous allez me dire : « Mais qu’est ce que c’est que ce titre ? »

Et vous aurez raison ;-) …

Je vous explique, je sors d’un long week-end de 4 jours (qu’est ce que ça fait du bien !!!).

Et lundi, je me suis rendue compte bêtement, que lorsque que je prenais mon tambour à broder, ben je ne sautais plus de joie, et même que je regardais avec envie mon ouvrage au crochet en-cours, tranquillement posé sur la table du salon.

Comme il faut toujours que j’analyse, décortique les choses, j’ai décidé de me poser sur mon canapé et de réfléchir en me posant quelques questions basiques.

Pour information, je brode depuis plus de 20 ans. J’ai découvert la broderie aux points de croix par hasard alors que je faisais un canevas.

A partir du moment où j’ai posé ma première croix, j’ai compris que le canevas et moi, c’était le divorce à vie (je n’ai même pas fini le canevas en question …). Rien que le fait de compter me plaisait et me calmait (ben je ne suis pas comptable pour rien …). Entre nous, ça a été l’amour fou de suite.

Alors pourquoi aujourd’hui, je me sens frustrée, obligée… (et par conséquent stressée) quand je prends mon tambour ?

Je crois que la réponse est là devant mon nez depuis un moment … depuis 2 ans…

Depuis 2 ans, je suis passée d’un ouvrage en cours à 5 puis 6 puis 7 et aujourd’hui 13 …

Je me sens donc dépassée (heu en fait JE SUIS dépassée), donc je me mets des objectifs, et pour les atteindre, je passe toutes mes pauses (qu’elles fassent 5 min ou 2 heures) à broder.

Je n’ai plus le temps de crocheter (mon shawl est commencé depuis février 2015), plus le temps de tricoter (et pourtant, j’avais décidé de m’y remettre correctement), plus le temps de coudre (en 2016, j’ai cousu quoi : un top de sport et un TC blousant manche ¾ ?), plus le temps de rien à part broder.

Et la broderie est passée d’un moment détente après une journée chargée, à une contrainte…

Donc après avoir fait ce constat, j’ai pris quelques décisions :

1 ) Je ne commencerai aucun autre ouvrage en broderie en 2017 (ni fin 2016 bien sûr). Et tant pis pour la tradition des brodeuses de la nouvelle année …

2 ) Je ne me fixerai plus d’objectif, ni même un petit. La broderie doit redevenir un plaisir, je préfère donc poser quelques croix avec plaisir que plein de croix en mode frustration et stress.

Vu mes 13 en-cours, j’ai pas mal d’heures de broderie en vue et je ne vais pas m’arrêter, nous sommes bien d’accord, juste le prendre plus cool.

Se posait donc la question du blog … En effet, mon blog est tout jeune, et je ne veux pas déjà l’abandonner …

Comment vais-je le gérer ? Combien d’article et à quelle fréquence ? etc …

J’ai décidai de garder une date fixe par mois pour vous donner des nouvelles de mes broderies, ce sera donc le 25 de chaque mois (ça ça ne change pas).

J’ai aussi décidé d’en fixer une pour les en-cours crochet et tricot, comme je ne suis pas une rapide, je pourrai donner des nouvelles et vaut mieux pas attendre la fin d’un ouvrage !!!. Et oui, crochet et tricot, parce que si j’ai un ouvrage sur un crochet, je n’en ai pas sur les aiguilles et vice versa.

J’ai choisi le 10 du mois (donc prochain RDV le 10 novembre).

Pour le reste (Couture, cartonnage, serviettage, patouillage …), je ferai un article uniquement quand le travail sera fini.

Voilà, ça veut dire minimum 2 articles par mois, le blog n’est pas abandonné mais moi je ne me surcharge pas …

Avez-vous déjà ressenti ce genre de chose ? Pour moi, c’est une première (raison pour laquelle j’en parle…)

Mais bon je ne veux ennuyer personne …

Alors, Bonne journée et à plus

 

PS : J'ai quand même bien avancé ce week-end, j'ai fini la boite pour ma nièce et filleule (vous ne la verrez donc pas avant le 13 novembre, une fois son annif passé) et j'ai fini mon showl .... RDV au 10 novembre ...